samedi, décembre 16, 2006

BIENVENUE DANS LE GRAND DONJON MAROCAIN























L'ADFM (Association Démocratique des Femmes du Maroc) dans une récente étude nous présente quelques stats qui laisseront rêveur les amateur de bondage et autres pratique à dominante SM :

40,8% des femmes rurales estiment qu'il est justifié que leur mari les battent quand elle brûle le repas.
72% de ces mêmes femmes rurales estiment logique de se prendre une bonne raclée si elles sont sorties sans l'accord de leur mâle.
Et accrochez vous bien : 61,9% prêtent leur flanc à la "falaqa" (fessée) quand elles refusent de faire l'amour.

Mais rassurez vous, en milieu urbain elles ne sont "que" 37% à trouver normal d'être sanctionnées si elles osent remettre en question les paroles de leur surmâle.

8 commentaires:

Imane a dit…

tssssss..mes ovaires vibrent de révolte face à l'insolence de ce post, les grandes vérités lâchées commme ça en vrac telles quelles sont toujours insolentes..
bref; falaqa, ça ne veut poas dire fessée, même si c mentionné sur l'article, falaqa, c des coups de baton sur la plante des pieds, punition couramment pratiquée jadis dans nos écoles coraniques..
pkoi ce pseudo sadisme, ce sont les recommandations du coran complétées par le prophète, toute épouse ki honore pas son devoir conjugale est maudite par dieu, le prophète quant à lui, préconise des coups "legers" en cas de désobeïssance de la dame..
maintenant, cela se pratiquait dans un certain contexte, kan le mâle protège, prend en charge complètement la dame; les principes du coran aussi, les sous perso (héritage, boulot) sont à elle, elle les garde..bé oué, dans ce cas, pkoi pas après tt, si le mari rentre chaque soir, sous le bras les provisions et une étoffe, voir un bracelet pour l'hajja..!!!
le mariage devient dans ce cas, comme la plupart des ménages (celui ki a le pouvoir dicte les regles), de la prostitution ( avec option SM) légalisée..bcp d'épouses insatisfaites restent par résignation, même battues pace kelles ont pas de boulot et nulle part où aller et ça arrive même en europe, c aussi de la prostituion "conjugale" à mon avis...et je ne vois aucune différence dans ce contexte entre une marocaine et une européenne, juste que là, l'slam verbalise et "légalise" la chose..
maintenant les choses ont changé, dites à une femme, qui prend en charge l'entretien de la maison, l'éducation du môme, et ki a un salaire, donc, un certain pouvoir de se laisser faire ??? ce serait non, même kan il s'agit de machisme non violent...le salaire de la dame castre le macho de mari..
sinon, la preuve, les chiffres galopants des demandes de divorce de la part des femmes qui bossent..

c'est loin d'être une perversion, chose ki fait fantasmer pas mal d'occidentaux hein ? c juste de la dépendance et donc de la misère..

antiphon a dit…

merci pour cette analyse Imane, mais quoiqu'on en dise ça nous laisse quand même un séireux arrière gout de moyen-age au fond de la gorge. On a pas les chiffre mais on a tendance à penser qu'en France de tellles pratiques restent somme toute assez marginale, alors qu'ici même nous avec notre maigre expérience du Maroc on garde en souvenir pas mal de scène de femmes (une gifflée par son mari devant moi à la banque... j'apprendrais plus tard qu'elle est pédiatre et lui médecin) une bonne tabassée à coup de chaussures par mon ancien proprio, et quelques scène de rue assez instructive....
On le regrette, croie le bien, on en est même plus qu'écoeuré et d'autant plus scandalisé par la galanterie paradoxale qu'affiche le mâle en perdiode de séduction.

Abdé a dit…

En france,1 femme meurt tous les trois
jours des suites de violences de son
mari.

Abdé a dit…

La betise est universelle.....

antiphon a dit…

Abdé c'est quoi tes sources? ça fait énorme, 100 femmes tabassées à mort par an, mais c'est possible je te rejoins sur l'universalité de la bétise. Ce qui nous avais frappé dans ses stats (parus dans Tel Quel cette semaine) c'était surtout la soumission à la punition qu'Imane à déjà bien décortiqué, merci pour vos nuances, elles sont précieuses.

imane a dit…

AVANT DE FAIRE LA LEÇON AUX AUTRES...

LES MUSULMANES SONT PEUT-ÊTRE VOILÉES MAIS LES FRANÇAISES SONT ROUÉES DE COUPS

- Sur le territoire français, au moins deux millions de femmes sont victimes de violence conjugale chaque année

tiré d'un article d'une française affiché en bas

imane a dit…

enfin, le lien est sur mon pseudo

Abdé a dit…

Antiphon,le chiffre que j'avance provient
du ministere de la justice.Chiffre
largement publié et commenté apres
la sale histoire de Bertrand Cantat(noir desir)