samedi, octobre 28, 2006

SKETCHES OF CASABLANCA V.1.1















"Emmenez nous à Derb Ghallef, on veut aller à Derb Ghallef !"

Lorsque, de la plage de Casablanca, on scrute l'horizon marin, on y voit immobiles, des cargos en sommeils, batiments magnétiques et mutiques mouillant au large, dans l'attente d'un prochain débarquement. Casablanca, ville portuaire, accueille chaque jour dans sa fureur, des marins argentins, vietnamiens ou canadiens. Et savez-vous quelle est leur première requète, une fois le pied posé? Allez voir Derb Ghallef.

Curieusement, en frappant "derb ghallef" dans le moteur de recherche d'images de google, pas le moindre cliché, rien, des clous.

Casablanca Asylum, toujours soucieux d'apporter à son lectorat atomique, des infos inédites et le plus éloignées possible des brochures Nouvelles Frontières, s'engage donc à vous ramener ici, très prochainement, les premières photographies officielles du plus grand marché africain de la contrebande et de la contrefaçon, souk spécialisé hi-tec, mais écoulant également en pagaille et sans ordre de préférence : montres Cartier, Rolex, costumes Armani, des baskets Nike, Puma, Adidas, tondeuse à gazon, VTT, combinaison de plongée, bouteille de nitrox ou d'oxygène pur, parfums Channel, Dior, meubles en teck en bois sculpté, lustres en cristal, matériel médical (les médecins peuvent satisfaire leurs besoins en appareils et autres outils de fibroscopie ou de dépistage) ipod, PSP, gouda hollandais, chapeaux mous, boite de clous, planche de surf, livres saints et même parfois des manuscrits oubliés, comme par exemple en 1985 lorsque fut découvert chez un marchand de meubles de Derb Ghallef le manuscrit original d'Hérodias de Gustave Flaubert.

Nous y dépéchons, sans plus tarder, notre meilleure équipe de photo-reporters.

2 commentaires:

sanachitana a dit…

J'adore ce blog...

antiphon a dit…

attend attend on va bientôt monter en puissance, là c'est juste des petites foulées.