lundi, octobre 23, 2006

LE THEATRE DU GRAND NORD




Quand on revient de France et qu'on retrouve ce joyeux bordel qu'est le Maroc, on se dit qu'on est bien content de le retrouver le grand chaos marocain, parce que de l'autre côté c'est pas mieux ça. Ca devient même bien pire, dans le sens inverse, notre souci de perfection s'est fait matamore, grand diktat imposé à tous.

Et ce n'est pas la lecture de "Moderne Contre Moderne" de Philippe Muray ne contredira nos observations. "La perfection, nous allons la faire advenir, nous avons enfin les moyens de faire coïncider notre idéal et les apparences par éradication de l'illusion afin d'instaurer une nouvelle ère de positivité totale. L'ennui c'est que le monde n'est jamais moins réel que quand on le déclare réel ; ou il l'est trop, il est passé au delà, dans un super-réel inhabitable, un réel dépassé comme on parle de coma dépassé, un ultra-réel sans accidents, sans catastrophes, sans surprises mauvaises ou bonnes, sans personne.

L'hyperfestivation c'est l'apothéose du Bien devenu obèse et obscène quand il ne comprend plus le Mal, à tous les sens du terme comprendre. Le Mal se désincarne tandis que le Bien devient obèse, comme ces obèses américains dont les corps prolifèrent dans toutes les directions par delà toute idée de séduction, dans une sorte de parodie de l'exigence de croissance où nos sociétés se sont piégées, dans une singerie monstrueuse de notre idéal du progrès."

Solution Muraynienne à l'adresse de nos lecteurs européens :

"Virer la modernité, la balancer avec l'eau du bain de pied progressiste sans cesse alimenté par les discours douceureux de tout les gardiens de l'escroquerie libératrice, et mettre au chomage tous les histrions-confiseurs qui passent criminellement leur temps à noyer sous des sucreries le fait, irréfutable mais invérifiable que "l'homme est né non libre" et que "le monde est né non vrai, non objectif, non rationel" comme le dit énergiquement Baudrillard."

Nous ici, on vit notre vertige, dans une toute autre modernité, mais c'est encore une autre histoire.

5 commentaires:

Bishara a dit…

Bonour,
merci pour ton passage... j'apprécie tes écrits... je repasserai plus tard, une fois réveillée de ma somnolence ramadanesque
Bishara...Somnambulique

antiphon a dit…

marhaba ! et merci à toi pour ces encouragements.

adib a dit…

joyeuses fetes de l'aid!
je découvre ton blog via le blog de roumi;)

maghreblog.net a dit…

aidek mabrouk ou snin daima de la part de toute l'équipe de maghreblog.net;)

antiphon a dit…

merci à tous et bonne fête de l'Aïd.