mercredi, octobre 31, 2007

SEXING YOU UP


Vous êtes nombreux a vous demander pourquoi le staff du Casablancasylum s'obstine encore quotidiennement à déverser son flot de grotesque, de bizarre, d'anormal.
Excellente question qui nous amène droit à notre thèse du jour : depuis toujours l'art ne se nourrit que de ces figures négatives.
Mieux encore, nous allons vous démontrer, lecteurs, lectrices, que depuis la nuit des temps, ce qui fait l'essence de l'art, voyage bien souvent entre les trois pointes de ce triangle noir que sont : LE SEXE, LE SANG, LA MORT.
Aujourd'hui, le sexe. Prenons l'antiquité, voyageons du côté de Pompéi. Tout n'est qu'amphores et scènes murales débordantes de vulves, de fesses, de seins, de bassins exacerbés, de phallus triomphants et d'accouplements, parfois même zoophiles.
Pas convaincu, revenons encore plus en arrière. Première représentation de la femme : La Venus De Willendorf, humanoïde rupestre au sexe disproportionné, montagne de sensualité offerte aux libidos primitives.
Plus loin la Renaissance italienne et ses thématiques sur les enlèvements et les viols. Celui des Sabines ou de Proserpine, tout un amas de brutalités, d'appropriations, de possessions.

Art, sexe et viol dans un contexte post-moderne.

Ah merveilleuse époque où l'homme ne séduisait pas encore, il se contentait d'enlever, de prendre, marquant son territoire sur le corps d'une femme comme le conquérant sur la terre d'un pays.
Plus loin sur le fil de l'Histoire, les hommes se civilisent. Apparaissent alors les logiques de séduction, la sexualité se dissimule alors sous l'érotisme.
Vulves, phallus, puis viols enlèvements et perpétuation de la chair, tout, de la Rome antique aux toiles de Picasso ou Bacon, tout exhibe, tout démontre l'empire de cette énergie première, cette force bizarre, inquiétante, horrible, anormale et sanglante.
Sans cette formidable emprise du sexe, pas de mond, pas de réel, pas d'existence, rien qu'un vide sidéral, et le silence des planètes animées de mouvements inutiles.

1 commentaire:

Marsellus Wallace a dit…

Ben voilà, tu reviens à des thèmes porteurs pour le blogimat...tu devrais faire un test et balancer des mots choisis dans quelques posts afin de mesurer l'impact sur ton lectorat, une sorte de semaine du blogimat...toi aussi tu peux manipuler les foules...toi aussi tu peux être un dictateur...allez fais tout péter bordel !! Quand tu montres des lapins, tu pourrais au moins choisir une photo de lapins naturistes, ça c'est plus vendeur...tu devrais relire le Marketor et les 4 P...Pouvoir, Puissance, Prosélytisme et Part de marché. CQFD