jeudi, octobre 18, 2007

LA SCIENCE AVANCE


Le moujik au dessus c'est Razoumnik, chef du Service "Traitement des eaux usées et Ecologie" au Casablancasylum.
Ce matin, Razoumnik débarque dans nos locaux, l'haleine lourde mais l'oeil encore triomphant. Il chantonne un standard des Coeurs de l'Armée Rouge : "Plaine o ma plaine" avant de s'effondrer dans un fauteuil à bascule pour sombrer dans un profond sommeil. On lui sert une bonne rasade d'alcool de pomme de terre et la machine reprend vie.

Razoumnik revient de la périphérie Casablancaise où il a réalisé un reportage spécial sur une culture endémique au Maroc : la culture du plastic bag.

Pionniers en la matière, il semblerait que des scientifiques du Royaume aient trouvé un moyen de cultiver le sac en plastique à grande échelle. Fruit de recherches génétiques avancées, l'équipe de scientifiques en question (qui souhaite encore garder l'anonymat) aurait réussi à développer trois espèces hybrides végéto-synthétiques à haut rendement. Une espèce proche de la laitue à récolter en pleine terre, cultivée un peu partout au Maroc mais s'épanouissant principalement en bordure d'agglomérations urbaines.


Une autre encore plus audacieuse : l'arbre à sachets plastique. Un projet à forte valeur stratégique et militaire... et donc valeureusement gardé et protégé.


Et enfin le sac plastique en plante grimpante, une espèce brevetée récemment par des scientifiques marrakchi.

2 commentaires:

moon a dit…

Tu oublies le phénotype qui pousse sur les paraboles... Et qui sert accessoirement de décoration urbaine, hum oui pourquoi pas? :)

Antiphon a dit…

oui, très juste, je crois d'ailleurs que nous allons envoyer notre reporter sur les toits de Casa pour une bonne semaine d'enquête sur le sujet, ça nous fera des vacances....