dimanche, janvier 28, 2007

UN COLLIER DE DIAM'S




"Il s'en passe des choses sous ton crâne
Rasé c'est plein de tristesse et de kif
Tu te vois encore en tenue léopard bourrée d'explosifs
Sauter de ton aéroplane"

Serge Gainsbourg, La Nostalgie Camarade.









Comme tout le monde, mais avec sa semaine de retard habituelle sur l'actu, Casablancasylum s'étouffe devant le triste spectacle des NRJ Music Awards. Le prix de la meilleure artiste francophone ayant été attribué à l'élégante et délicate Diams, ruminante bipède au champ lexical sensiblement égal à celui d'un macaque camerounais bouilli dans son jus et soigneusement ponctué de "merde" "putain" "fait chier".
Au Casablancasylum on ne se contente pas de dénoncer, on apporte aussi notre lot de solutions traditionnelles à vos problèmes contemporains. Ainsi le cas "Diam's" sera-t-il traité façon Jivaro. Quoi tu connais pas, lecteur? Va encore falloir qu'on perde notre temps à te rappeller que cette joviale petite tribu d'amérique du sud tire sa réputation des superbes réductions de têtes dont elle s'est faite une spécialité? Tu vas comprendre, ne panique pas, Casablancasylum va essayer de te la faire simple.


Comment un Indien Jivaro réagirait-il face à tel affront donc ? Simplement en se rendant dans les plus brefs délais dans l'appartement de banlieue de ladite boulette en survet. Une fois sur place, suivre les instructions suivantes :
Décapiter la fille le plus proprement possible et filer à l'anglaise par la cage d'escalier avec ton trophée.
Une fois rentré à la maison entailler la nuque et le cou de la tête afin de pouvoir facilement en ôter le crâne.
Reste alors juste le masque de peau.


Prendre ce dernier, coudre la bouche et les yeux et tremper le tout dans une décoction de baies sauvages pendant... disons une heure.
A l'issue de cette étape la peau est sombre et caoutchouteuse, et la taille de la tête a été réduite au tiers de sa taille originelle.
Retourner le masque afin de racler au couteau le surplus de gras et de chair qui seraient encore éventuellement accrochées à la peau.
Une fois le truc bien propre, le recoudre pour en faire un petit sac qu'on remplira de pierre et de sable.
Nous voilà alors avec une tête de Diams réduite. Habituellement les Jivaro aiment à les porter en pendentifs ; on prendra donc soin de faire de la micro tête de Diams un collier de cérémonie. Collier qu'on pourra éventuellement offrir en guise de présent à Arthur l'animateur ultra élitiste pour sa prochaine surprise party.

Fin de la communication...............................................

Et pour nos lecteurs apprentis éthnologues :

Tout sur les Jivaros et leurs techniques de réductions de cafetières

1 commentaire:

imaaane a dit…

moi j'aime bien la Diam's, c'est une nana ki a du chien..ah oué..mon frère..:))