mercredi, janvier 03, 2007

Intervention extérieure


Devant le manque d'inspiration du propriétaire de ce blog, la section 17 de la matrice parisienne reprend encore le contrôle de votre blog préféré. Ce soir, une nouvelle cause mérite d'être abordée...
"L’anonymat d’Internet permet à quiconque de se faire passer pour quelqu’un d’autre, notamment pour un adulte qui souhaite entrer en contact avec des mineurs, mais aussi tout simplement pour un jeune internaute qui, caché derrière son écran d’ordinateur, en profitera pour être malveillant avec un autre."
Première remarque : il faut savoir que l'anonymat parfait n'existe pas sur internet, il existe toujours des traces quelque part chez votre provider ou sur le serveur que vous avez consulté. Cet état de fait est une très bonne chose car cela rend possible les poursuites contre les ordures qui profitent du web pour abuser de la crédulité des plus jeunes.
Deuxième remarque : visiblement, des adultes utilisent les moyens modernes des technologies de l'information pour assouvir des penchants inacceptables alors que dans de nombreux pays il suffit de se rendre dans un bar ou de se promener dans la rue et de payer pour obtenir les services de mineurs...comme au Maroc. Il est de notoriété publique que ces pratiques existent dans plusieurs villes du Maroc et que des français (d'autres nationalités?) profitent de la misère de certaines familles...Il y a tant de choses magnifiques à découvrir au Maroc...laissez tranquille les enfants, prenez un sac à dos, faites une randonnée...avec un peu de chance vos idées libidineuses pourraient disparaitre.

4 commentaires:

antiphon a dit…

Comme je le déplore souvent, le Maroc devient la Thaïlande d'Afrique du Nord, malheureusement l'impunité ici est totale, pour preuve ce directeur de théâtre parisien pris en flag avec deux momes à Marrakech et qui se la coule douce aujourd'hui quelquepart sur les bord de la Seine. Je ne parle pas non plus de certains de mes amis installés à Casablanca qui reçoivent leurs amis français, de petites ordures sans scupules qui s'enfilent un maximum de marocaines avant de repartir pour leur existence minable dans le sud de la France...
Mais que faire quand la moitié de la population barbotte dans la misère...

Kusodomo a dit…

Marrakech.
J'entre dans un café, j'y repère tout de suite 2 brunes, dont une à tomber par terre. Seules. Je m'approche d'elles, la bombe me fait signe de m'assoir près d'elle :
"Salut. T'es super mignon. Comment tu t'appelles?
- Kusodomo. Et toi?
- Sophia. Et elle c'est ma cousine, Wafae. On est étudiantes à l'ESC.
- Je vous offre un café?
- Ecoute, on va pas te faire perdre ton temps. C'est 1500 balles la passe.
- C'est cher.
- Mais on moins on fera l'amour. Je ne suis pas une pute. Tu me plais. J'ai l'impression que je te plais aussi. J'ai besoin de cet argent pour me payer des fringues. C'est comme si on sortait ensemble en fait."

Le tout dans un français parfait. La plus jeune a même fait la mission à Agadir. La bombe portait un sac Louis Vuitton et une veste en cuir CK, facile 5000 dhs.

Loin d'être misérables...

Toufik a dit…

Et alors Quasimodo, c'était comment ?
Tu en as eu pour tes 1500 dh au moins ?

Kusodomo a dit…

Kusodomo stp, quasimodo c'est ton père en érection :-)
évidemment que je n'ai pas consommé, c'était juste une illustration du fait que la misère n'entraine pas systématiquement la prostitution. Toufik, regarde en Inde. Pratiquement 600 millions de pauvres. Et pourtant, très très peu de prostitution.