mardi, novembre 13, 2007

HYPNOS ON THE CONTROL


Et encore une tragédie au casablancasylum. Samedi soir notre rédacteur en chef allume son poste cathodique, ce chewing-gum pour les yeux, et tombe sur Alexandre le Bienheureux. On est depuis sans nouvelles de notre meilleure plume, notre cervelle centrale vient-on d'apprendre, aurait entamer une descente en hibernation.
Et pendant ce temps notre bureau des archives centrales lui, ne cesse d'engranger photos, vidéos et témoignages en tout genre, ce qui, tu t'en doutes lecteur, n'est pas sans créer une sorte distortion critique entre le verbe et l'image, zone dangereuse qu'il va nous falloir purger via une publication massive de photographies et documents vidéo.
Bientôt c'est sûr, Antifonkenstein s'en reviendra des limbes de son sommeil et faira comme jamais rebondir son verbe tordu sur les murs blancs de cet asile.
Neuropsychiatrique.

Surveillance...


Happy End....


Nobody fucks with the djiizs


That's all folks...

1 commentaire:

dima a dit…

Au moins Le lay aurait raison en supputant qu'il vendait du temps de cerveau disponible à Coca cola : je suis déçu :(

Et moi qui croyais que tu t'abrutissais l'esprit autrement !