lundi, juin 25, 2007

CULTE DE LA PARABOLE



O grand dieu des hyperfréquences nourris nous de ton flot quotidien, inonde nos rétines de reality shows et fais couler le silicone, le bruit et toute la fureur de notre humanité. O idole hertzienne, je dresse à ta grandeur ce totem parabolique, ultime appel à ta magnificence.

Au culte du cargo succède ainsi celui de la parabole, deuxième culte officiel sur cette terre marocaine. Et sur les toits de Casablanca, sur les façades de ses immeubles, les paraboles prolifèrent comme des tumeurs malignes, milles et une chambres d'une écume empoisonnée.

Nous au Casablancasylm, nos idoles, on les aime couleurs fluo ou rose bonbon, un peu comme les vierges multicolores qui sommeillent dans les chapelles mexicaines. Ainsi donc, toi aussi colore ton idole et apporte à la monotonie de notre paysage urbain, la fraicheur du culte décomplexé.

2 commentaires:

taamarbuuta a dit…

Cette image est-elle de Casablanca ? Elle est incroyable ! Quelle grande idée pour faire les paraboles regardez plus gentil.

Antiphon a dit…

non, ce n'est pas à Casa, pas non plus un produit photoshop, mais bel et bien visible... à Amsterdam.